Partir pour revenir ?


Publié le 27 février 2015

Selon les résultats de notre sondage Opinionway réalisé auprès 911 personnes de plus de 50 ans, en janvier 2015, si 56% des personnes souhaitant s’expatrier à l’étranger pour leur retraite envisagent le départ de façon définitive, 43% pensent à un retour éventuel. En effet, « la notion d’irréversibilité peut inquiéter. Comme si les candidats au départ voulaient partir un peu ou à moitié » commente le sociologue Ronan Chastellier.

Mal du pays, racines et environnement familial sont autant d’éléments qui peuvent donner au projet une dimension parfois provisoire. Quoiqu’il en soit, il faut savoir qu’on peut mettre les voiles, dépasser les frontières et ses appréhensions pour tout recommencer telle une régénération et aller couler des jours heureux dans l’eldorado que l’on aura choisi. Après, à chacun de juger si l’envie de revenir demeure.

Se connecter