Articles & Actualités

L’investissement immobilier au Portugal

Grâce aux nombreuses réformes structurelles exigeantes mises en place depuis 2011, le Portugal présente désormais une situation économique assainie, attirant de plus en plus des investisseurs étrangers et des nouveaux résidents.
Dans ce meilleur contexte macro-économique, le marché de l’immobilier au Portugal est lui aussi particulièrement attractif, offrant des avantages compétitifs indéniables :

  • Fiscalité attractive
  • Prix encore modérés et en deçà de 2008
  • Demande en plein essor et de nature variée
Ainsi quelque soit votre projet immobilier : diversifier vos actifs, consolider votre patrimoine, générer une source de rendement locatif ou encore acheter votre future résidence, l’immobilier au Portugal offre d’excellentes opportunités.

Le Portugal, un pays qui poursuit sa restructuration en profondeur

Depuis 2011, le pays a mis en place plus de 500 réformes structurelles dans tous les domaines  (santé, immobilier, éducation, justice, fiscalité, code du travail…) dont notamment :

  • Réforme du marché du travail : nombreuses mesures permettant d’améliorer la flexibilité́ et la compétitivité́ du travail ont été adoptées : suppression de jours fériés, réduction des coûts (heures supplémentaires, coûts de licenciement…)
  • Réformes fiscales :
    – Forte diminution de l’impôt sur les sociétés : de 25% en 2013 à 23% en 2014, 21% en 2015 et 19% en 2016
    – Régime d’exonération relatif aux dividendes et aux plus-values de cessions d’actions de filiales portugaises ayant des sociétés mères non-résidentes (sous condition)
    – Nombreuses exonérations d’impôt relatives à la rénovation urbaine…
    – Privatisations : Electricité́ du Portugal, Aéroport de Lisbonne, ou encore à venir : compagnie aérienne : TAP…
  • Réformes juridiques : citons par exemple, l’adoption d’une loi sur les loyers permettant de simplifier et accélérer des procédures d’éviction, de libérer la durée minimum légale des contrats….

Les premiers résultats sont encourageants :

  • croissance estimée à +1,6% en 2016 vs -3,3 en 2012,
  • déficit public en nette amélioration (3% en 2015 vs 11% en 2011),
  • taux de chômage en baisse de 17,5% en 2012, à 12,4% en 2015.

La réélection du gouvernement de centre droit en Octobre 2015 s’inscrit dans la continuité de ces mesures.

Un marché immobilier « sain » et dynamique


Le pays n’a pas connu de bulle immobilière
Le nombre de permis de construire et de transactions immobilières ont été stables jusqu’à 2008, puis ont baissé de 2008 à 2013 suite à une réduction des prêts bancaires.Les prix ont suivi cette tendance baissière jusqu’en 2013 et remontent depuis sous l’effet d’une augmentation de la demande.
A Lisbonne, les prix demeurent attractifs pour une capitale européenne et n’ont pas atteint leur niveau antérieur à 2008, offrant de vraies perspectives de plus-value.

Une demande soutenue et de nature variée
Les transactions immobilières sont reparties à la hausse ces dernières années à Lisbonne et dans les grandes villes, avec une demande soutenue des Portugais, des investisseurs étrangers –chinois, brésiliens, angolais..), des nouveaux résidents européens attirés par le statut RNH notamment. Le tourisme en forte croissance (+14% en 2014) est également un facteur de croissance du marché.

 Une fiscalité attractive

  • Pas d’impôt sur le patrimoine
  • Pas de droits de succession pour conjoints et héritiers directs
  • Pas de taxe d’habitation
  • Taxe foncière modérée : 0,3% à 0,5% de la valeur du bien
  • Impôt de mutation : 1%-6% selon la valeur du bien
  • Pas de TVA sur les loyers (quelques exceptions)
  • Des impôts fonciers modérés:
    21 % personne morale ou 28% pour personne physique non-résidente
  • Nombreuses exonérations d’impôts sur les plus-value immobilières, notamment si celle-ci est réinvestie.